Comment adopter un mode de vie zéro déchet ?

Débuter le zéro déchet

En France, un habitant produit plus de 350 kg de déchets ménagers par an*. Ces déchets, pour la plupart incinérés, ont un impact sur le réchauffement climatique. Pour réduire cet impact, il existe des astuces à appliquer au quotidien. Il est même possible d’arriver à ne générer presque aucun déchet non recyclable. C’est ce qu’on appelle le zéro déchet. Voyons ensemble en quoi consiste ce mode de vie et comment l’appliquer au quotidien.

Une tendance forte

Le zéro déchet est un concept relativement récent car il n’a que 25 ans. Avant lui, le plastique, c’était fantastique. On ne comptait plus les suremballages et lorsqu’un produit était vendu en dosettes individuelles, les gens se ruaient dessus car c’était plus pratique.

Aujourd’hui, la tendance est totalement inversée. Les entreprises comme les particuliers cherchent à limiter leur impact écologique et à diminuer leur empreinte carbone.Sur internet, les blogs regorgent d’astuces pour ne plus générer de déchets inutiles. Des associations comme Zéro Waste France se sont créées pour renforcer le mouvement et en faire une cause nationale. L’idée principale défendue par les adeptes du zéro déchet est de diminuer les emballages ainsi que l’usage des objets jetables.

Un mode de vie

Il est possible de se lancer dans le zéro déchet de manière ludique. Certains pèsent leurs poubelles de déchets ménagers chaque mois en essayant d’en diminuer progressivement le poids. D’autres se fixent l’objectif de ne générer que le volume d’un bocal de déchets par mois ou même par an. Chaque achat doit alors être réfléchi et être un réel besoin. Mais lorsqu’on en arrive à de telles extrémités, on néglige parfois l’impact écologique global. Acheter ses courses en vrac, c’est bien, sauf si le magasin se trouve à 30 km et qu’on s’y rend en voiture !

Citation : le plus grand des voyages commence toujours par un petit pas

Des conseils pour débuter simplement

Cela vous semble une montagne à gravir ? C’est normal mais l’important est de commencer.

  • Votre salle de bain déborde de gels douches et de shampooings aux senteurs exotiques. Pourtant, ces produits sont en grande partie composés d’eau. Optez pour un savon de Marseille solide. Bien plus économique, il durera longtemps et votre peau restera douce. De plus, c’est un excellent dégraissant qui trouvera sa place sur l’évier de votre cuisine, en remplacement du liquide vaisselle.
  • Vous buvez de l’eau en bouteille ? Changez pour l’eau du robinet. Vous éviterez ainsi d’ingérer du plastique sans vous en rendre compte. Servez-vous d’une carafe filtrante pour éliminer le goût de chlore. Investissez également dans une gourde en inox pour emmener vos boissons partout avec vous.
  • Du côté de l’alimentation, optez pour des produits frais que vous cuisinerez vous-même. Vous pouvez vous servir de sacs réutilisables en tissu pour peser les fruits et les légumes. La plupart des commerces acceptent que vous apportiez vos propres contenants pour transporter la viande, le fromage et le poisson alors, n’hésitez pas à demander. De nos jours, même les supermarchés disposent d’un rayon vrac où il est possible de trouver tous les produits d’épicerie courants.

Et vous, comment avez-vous débuté ? Partagez vos astuces dans les commentaires ci-dessous.

(source : Cniid)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *